Fallout
Connexion
Nom de connexion

Mot de passe




Rechercher Pages web


Calendrier
< Novembre, 2014 >
D L M M J V S
26 27 28 29 30 31 01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 01 02 03 04 05 06


Humour politique

Pierre Jean VAILLARD ou le souvenir de 1981

Vous connaissez Pierre Jean VAILLARD, le célèbre chansonnier de l'humour politique, des cabarets spécialisés.

Voici ce qu'il disait en 1984, après 3 ans de gouvernement socialiste MITERRAND/MAUROIS. On croit revivre le passé. A méditer ou plutôt, à rire.

MAI 1984

Vous nous avez bien eus en Mai quatre vingt un

Avec vos sortilèges, vos rires et vos promesses.

Vous vendiez du bonheur comme on vend du parfum

Et oui, deux ans plus tard…vous nous bottiez les fesses.

Le bon peuple de gauche caressait l’or des songes,

Il le sait maintenant, ce n’était que mensonges !

Le chômage s’installe, le franc est chancelant,

Le Dollar au Zénith, le Super à cinq francs.

Le pays incrédule gît au sol, pantelant.

Ah ! Ne claironnez plus vos avances sociales,

Nous sommes tous meurtris par vos ponctions fiscales.

Votre grand argentier nous prend bien pour des cons

En réclamant toujours et encore du pognon !

Tout le monde est saisi par un affreux vertige,

En cauchemar atroce devant nos caisses vides ;

Expliquez-nous comment, vous avez en deux ans,

Endetté ce pays pour plus de cinquante ans !

Vous rabâchez sans cesse cet éternel refrain :

C’est la faute à la droite, et aussi aux Ricains !

Et tant que vous y êtes, pourquoi pas aux putains ?

Il faut savoir, messieurs, quelquefois dans la vie

Reconnaître ses torts, ses erreurs, ses oublis,

Et non se réfugier dans un défi hargneux.

Les vrais hommes publics sont francs et courageux.

Nous allons sans détour et sans ambiguïté

Vous servir tout de go, vos quatre vérités :

Vous êtes des charlots, des guignols, des manants,

Et votre chef débile, le triste « mythe errant » !

Homme au visage pâle et au regard fuyant,

Ce bouffon d’opérette qui trône à l’Elysée

Est de toute l’Europe, devenu la risée !

Arrêtez vos salades et vos propres mensonges,

La coupe amère est pleine, elle va déborder.

Halte là ! Ça suffit ! Foutez le camp, partez !

Nous n’aimons pas, Messieurs, passer pour des cocus,

Et nous vous chasserons à coups de pied au cul !


Pierre Jean Vaillard


UN CALCUL SIMPLE, TOUT DE MEME !!!


Voici un texte provenant d'un professeur américain qui essaye d'expliquer à ses élèves le système des impôts ...

« Les impôts semblent s'expliquer par une logique simple. Mais beaucoup ne la saisissent toujours pas. Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous expliquer en des termes que tout le monde peut comprendre.

Supposons que tous les jours 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l'addition se monte à 100 $. (Normalement 10 $ chacun).
S'ils payaient la note de la même façon que l'on paye les impôts, cela donnerait à peu près ceci :

- Les 4 premiers (les plus pauvres !?), ne paieraient rien.
- Le cinquième paierait 1 $
- Le sixième paierait 3 $
- Le septième paierait 7 $
- Le huitième paierait 12 $
- Le neuvième paierait 18 $
- Le dernier (le plus riche ?!) devrait payer 59 $.

Ils décidèrent de procéder comme décrit ci-dessus.
Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur arrangement.
Jusqu'au jour ou le tenancier les plaça devant un dilemme :

« Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20$. Vous ne payerez donc vos 10 bières que 80$ »
Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils auraient payé leurs taxes.

Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20$ de remise de façon équitable ? Ils réalisèrent que 20$ divisé par 6 faisaient 3,33$. Mais s'ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu'il serait équitable d'appliquer un pourcentage de réduction plus important pour les plus "pauvres" et de réduire l'addition comme suit: Alors ?

- Le 5° homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (Un pauvre de plus ?)
- Le 6° paya 2 $ au lieu de 3 (33% de réduction)
- Le 7° paya 5 $ au lieu de 7 (28% de réduction)
- Le 8° paya 9 $ au lieu de 12 (25% de réduction)
- Le 9° paya 14 $ au lieu de 18 (22% de réduction)
- Le 10° paya 49 $ au lieu de 59 $ (16% de réduction)


Chacun des six « payants » paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie :
« J'ai seulement eu 1 $ sur les 20 $ de remise », dit le 6°, il désigna le 10° « Lui il a eu 10 $ ».
« Ouais ! dit le 5°, j'ai seulement eu 1 $ d'économie aussi »
« C'est vrai ! » s'exclama le 7°, « pourquoi aurait-il 10 $ alors que je n'en ai eu que 2? Le plus riche a eu le plus gros de la réduction»
« Attendez une minute » cria le 1° homme, « Nous quatre n'avons rien eu du tout nous. Le système exploite les pauvres »
Les 9 hommes cernèrent le 10° et l'insultèrent.
La nuit suivante le 10° homme (le plus riche ?!) ne vint pas.
Les neuf autres s'assirent et burent leur bière sans lui.
Mais quand vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d'important : Ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition!!

Et cela, garçons et filles, journalistes et collègues professeurs est le reflet de notre système d'imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction de taxe.
Taxez les plus fort, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.
En fait ils pourraient commencer à aller boire à l'étranger où l'atmosphère est, comment dire, plus amicale.

Pour ceux qui ont compris, aucune explication n’est nécessaire.

Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.


Signé
David R. Kamerschen, Ph.D.
Professeur d'économie University of Georgia, USA

Toutes les déclarations politiques humoristiques

Nos hommes politiques ne manquent pas d'humour, même s'il n'est pas toujours volontaire ! un peu de poésie dans le paysage politique devrait vous faire sourire.

Si vous souhaitez compléter ce chapître, adressez-nous vos propositions.

Quand le moment est venu, l'heure est arrivée. Raymond Barre

Même en avion, nous serons tous dans le même bateau. Jacques Toubon

La droite et la gauche, ce n'est pas la même chose. Pierre Mauroy

Voici que s'avance l'immobilisme, et nous ne savons pas comment l'arrêter. Edgar Faure

Saint Louis rendait la justice sous un chêne, Pierre Arpaillange la rend comme un gland. André Santini

Les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent. Jacques Godfrain

Je me demande si l'on n'en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand, je ne me souviens pas qu'on en ait fait autant pour Giscard. André Santini

La meilleure façon de résoudre le chômage, c'est de travailler. Raymond Barre

Il est plus facile de céder son siège à une femme dans l'autobus qu'à l'Assemblée nationale. Laurent Fabius

Villepin fait tout, je fais le reste. Renaud Muselier

Cette semaine, le gouvernement fait un sans faute; il est vrai que nous ne sommes que mardi. François Goulard

Il doit bien rester un angle de tir pour la paix. Bernard Kouchner

Mamère Noël est une ordure. Michel Charasse

La moitié du nuage d'ozone qui sévit dans la région parisienne est d'importation anglaise et allemande. Roselyne Bachelot

C'est l'union d'un postier et d'une timbrée. D S K, à propos de l'alliance LO-LCR

A mon âge, l'immortalité est devenue une valeur-refuge. V G E, reçu à l'Académie Française

Je ne suis candidat à rien. Nicolas Sarkozy

C'est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d'autant plus aisément que c'est moi qui l'ai écrit. V G E au sujet du projet de Constitution Européenne

C'est une bonne idée d'avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui. V G E au sujet du projet de Constitution Européenne

Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l'auraient appelé Sarkozy. Robert Hue

J'étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui. Manuel Valls

Que l'on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l'endroit où elle se trouve. Michel Barnier

Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints. Jean-Pierre Raffarin

Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare. Dominique de Villepin

Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit. Ségolène Royal

Crée le 2007-03-04 08:32:02 par admin
Mis à jour le 2013-06-09 12:47:56 par admin
 Version imprimable


Fallout

Fallout

Fallout

Hobbies
L'info au jour le jour
Résultats Enquête
Culture-littérature
Jardins-vergers
Activités sportives
Voyages, Radars, trafics
Informatique - Internet
Photo-vidéo, espo des Pros
Activités caritatives
Cinéma, Dialogues
Jeux, cartes, mots croisés, QI
Cuisine, vos menus en 5/7
Vins, Liqueurs, Préparations
Philatélie (Achats - Ventes)
Bricolage Vidéo
Sciences et Technique
La vie boursière
La vie quotidienne
Activités champêtres
Humour politique
Sureté et Sécurité
Trucs et Astuces
Faire face à la crise

Powered by Gnu/Linux

Open source, OSI certified

Powered by Gnu/Linux

Powered by Debian Gnu/Linux

Powered by PHP

Powered by MySQL

Includes OpenSSL

Includes ModSSL

Accelerated by mod_gzip

Powered by Apache

Monitored by Nagios

Monitored by MRTG

Powered by Postfix

Mac Mini

Get Firefox

Get Thunderbird

Linux on the desktop!
26/11/2014 04:09